Friday , July 20 2018
Home / Editorial / Près de 2 millions de dollar US ont été décaissés par le gouvernement pour les GANGS de rue pendant que le peuple croupi dans la misère

Près de 2 millions de dollar US ont été décaissés par le gouvernement pour les GANGS de rue pendant que le peuple croupi dans la misère

Les autorités annoncent vendredi dernier une augmentation des prix de l’essence de 38 %, du diesel de 47 % et de kérosène de 51 % à compter du samedi 7 juillet à minuit. La mesure découle du nouveau cadre de référence entre le Fonds monétaire international (FMI) et Haïti.

La population réagit à l’annonce avec une série de manifestations violentes dans les rues de la capitale, Port-au-Prince, et quelques autres villes du pays (Cap-Haïtien ainsi que les communes des Cayes, de Jacmel et de Petit-Goave). Les contestataires pillent et incendient plusieurs commerces.

Un des leaders des manifestants, a déclaré que la foule réclamait la démission du gouvernement.Des manifestations qui illustrent l’exaspération de la population «Ils nous volent depuis 100 ans et ruinent notre avenir. Nous voulons qu’ils s’en aillent», a-t-il lancé à la foule.

Il s’agit de manifestations d’une ampleur sans précédent dans cette ex-république depuis la fin des Duvaliers en 1986 . Elles illustrent l’exaspération de la population face à une classe politique engluée dans des querelles politiciennes et incapable de redresser une économie sinistrée.

“L’élite haïtienne est comme un voyageur en première classe qui ne se soucie pas de la présence d’une bombe en classe économique (Dany Laferrière)”.

Rongé par une corruption endémique, ce petit pays de 10,8 millions d’habitants est l’un des plus pauvres .

«De plus en plus de gens vivent dans la misère et dans la pauvreté, ils ont faim. Le peuple a perdu l’espoir et ne croit plus à une amélioration de la situation. Manifester est leur seul moyen» d’être entendu, a commenté un analyste local.

Un manifestant. «Je suis à la rue depuis deux ans. Les autorités sont sourdes à nos appels et elles méritent ce qui leur arrive», s’est exclamé un homme d’une cinquantaine d’années.

Vendredi, les écoles et les facultés étaient fermées à Tuzla par crainte de nouvelles manifestations violentes. La veille au soir, des responsables de la police et de la justice ont été convoqués pour évaluer la situation sécuritaire.

117 millions de gourdes ont été décaissés par le gouvernement afin d’empêcher les dérapages auxquels nous avons assisté vendredi et samedi, selon le sénateur Patrice Dumont sur Magik9

About Chief Editor

Check Also

Basic principles Of Enterprise Resource Preparing

Enterprise Useful resource Planning is software that empowers business management in an organization. The ERP …