Friday , December 15 2017
Home / Featured / Le dossier des 500 enfants empoisonnés (Laboratoires Pharval) et le juge Jean Wilner Morin au passé douteux.

Le dossier des 500 enfants empoisonnés (Laboratoires Pharval) et le juge Jean Wilner Morin au passé douteux.

L’Association des Parents des enfants victimes d’intoxication au Diéthylène Glycol (APEVIDIGH)a invité le juge Jean Wilner Morin à rendre public sa décision dans le cadre du procès sur le dossier des médicaments empoisonnés, Valodon et Afébril.

La loi accorde un délai de 8 jours à un juge de rendre public sa décision dans le cadre d’un procès, alors que cela fait déjà 7 mois depuis que le juge Jean Wilner Morin a tranché sur ce dossier mais la décision reste dans son tiroir”, s’est plaint le secrétaire général de l’APEVIDIGH, Jean Guignol Germain.

M. Germain reste toutefois persuadé que Jean Wilner Morin n’est pas un juge corrompu et que ce dernier, par conséquent, va rendre justice aux enfants victimes et à leurs parents. « Ce sera le plus beau cadeau qu’il nous aurait offert pour ce nouvel an », a-t-il lâché.

D’un autre côté, les parents des victimes exigent l’arrestation de Henry Rudolph Boulos, pour avoir, disent-ils, empoisonné 500 enfants, dont 60 morts, en vendant sur le marché haïtien ce produit contrefait en 1996.

L’APEVIDIGH appelle l’Etat haïtien et M. Boulos à prendre leurs responsabilités en garantissant des sérieux suivis médicaux aux enfants survivants mais qui souffrent encore amèrement.

L’association demande aux avocats engagés par l’Etat haïtien dans cette affaire de bien jouer leur rôle en défendant avec force les parents des victimes assoiffés de justice et réparation.

Source:HPN

About Chief Editor

Check Also

Onondieu Louis le mafieu corrompu du Nord-Ouest

Le département qui a vu naître le valeureux Cappoix Lamort est représenté par des sénateurs …