Monday , September 25 2017
Home / Featured / Scandale Corruption: trois ministres Haitiens visés par des enquêtes

Scandale Corruption: trois ministres Haitiens visés par des enquêtes

La politique Haitienne est une nouvelle fois secouée par le scandale de la corruption. Le ministre des Affaires Sociales et du Travail, Roosevelt Bellevue, dont le nom a été cité dans un dossier de surfacturation a été démis de ses fonctions.Cette décision fait l’effet d’une bombe.Depuis son arrivée au pouvoir (le president Jovenel Moise) ,plusieurs ministres de son gouvernement ont déjà été contraints en raison d’accusations de corruption.

Roosevelt Bellevue a été remplacé par le premier ministre Jack Guy Lafontant, suivant un arrêté publié dans le journal officiel « Le Moniteur » du mardi 29 août 2017 dont la copie a été reçue à la rédaction de Rezo Nòdwès.

Le ministre Bellevue, parrainé par le sénateur Dieupie Chérubin au sein du gouvernement, a été accusé par des proches du pouvoir d`avoir commandé, sans l`aval du premier ministre, des kits scolaires pour distribuer à des élèves.

Les dénonciateurs ont révélé que les kits, d`une valeur de 17$ us ont été facturés à 36$ entraînant une perte énorme pour l`état vu que le nombre de kits fabriqués s`élève à 50 000 unités.

Cependant, le ministre a nié avoir participé à une quelconque opération de fraude, arguant que la valeur de chacun de ces kits est proportionnelle au prix facturé.

Le ministre de l`éducation, pour sa part, a indiqué avoir autorisé une commande de kits scolaires d`une valeur de 17 dollars chacun. Mais il n`a pas précisé la quantité et le contenu de ces kits et n`a pas non plus informé d`une éventuelle comparaison des kits de son administration avec ceux du ministère des Affaires Sociales.

Depuis peu de temps, des rumeurs font état des cas de corruption dans lesquels sont impliqués des membres du gouvernement en place dans le dossier de distribution de kits scolaires destinés généralement aux familles de petites bourses, en prélude à la rentrée scolaire. Mais afin que nul n’en ignore, la présidence ne compte pas rester les bras croisés, à en croire l’équipe de communication du Palais national qui a présenté une conférence de presse ce lundi. Des mesures sont annoncées.

Officiellement, le chef de l’Etat a déjà donné les instructions pour que les autorités puissent conduire une enquête devant apporter des éclairages nécessaires et fixer les responsabilités, d’après Lucien Jura, porte-parole de la présidence. Un rapport en sera élaboré. Et les dispositions seront prises en conséquence. « Peu importe l’individu mis en cause, il se retrouvera seul devant la loi », rassure le porte-parole, rappelant, pour mettre en confiance la population, qu’il revient aux autorités compétentes de statuer sur ces cas. Ce comportement de la présidence, laisse-t-il croire, rejoint la vision du président Jovenel Moïse de mener une lutte sans merci contre la corruption, dans toutes ses facettes, au sein de l’administration publique. « Zéro corruption, tel est le mode qui anime l’équipe en place », enchaîne-t-il.

Parallèlement, le porte-parole de la présidence en a profité pour faire le point, une bonne fois pour toutes, sur la dernière décision adoptée par le gouvernement, dans le projet du budget pour l’exercice fiscal 2017-2018, concernant les membres de la diaspora qui devront payer la somme de 10 000 gourdes avant d’obtenir leurs déclarations définitives d’impôt sur le revenu. Il y a eu désinformation sur ce dossier. Il n’est nullement question d’exiger à quiconque (membre de la diaspora) foulant le sol haïtien de donner ladite somme, explique Lucien Jura. « Cela n’a aucun fondement », glisse-t-il, se voulant rassurant. C’est une décision qui concerne seulement tout citoyen de la diaspora haïtienne ou un étranger désirant faire une “transaction quelconque”’ dans le pays. Un montant forfaitaire de “10 000 gourdes” sera réclamé pour toute l’année, peu importe le nombre de transactions qui s’ensuivront, explique Lucien Jura.

Par ailleurs, cette conférence de presse a été également l’occasion pour l’équipe de communication de la présidence de dresser un rapport d’activités conduites par le président de la République, que ce soit du côté de l’Artibonite que dans le grand Sud, où la Caravane du changement a démarré depuis le 1er juillet dernier. Aussi a-t-elle souligné les mesures prises par différentes instances de l’administration en place pour garantir les meilleures conditions d’une bonne rentrée des classes prévue le lundi 4 septembre 2017

Source :le Nouvellite et Rezonodwes

About Joseph Wald

Check Also

JoMo: le chimiste de son propre cocktail explosif!

Lisons Roberson Alphonse! La maladresse de Jovenel Moïse, son inexpérience politique, les déficits de communication …