Monday , September 25 2017
Home / Editorial / Quand Les corrompus donneurs de leçons veulent imposer une taxe de 10 000 Gdes à la diaspora

Quand Les corrompus donneurs de leçons veulent imposer une taxe de 10 000 Gdes à la diaspora

Estimée à plus de 3 millions d’habitants éparpillés de par le monde, la diaspora Haïtienne est l’une des meilleures de la caraïbe par rapport à sa générosité, ses transferts d’argent plus élevés vers Haïti, comparativement à certains pays voisins. Les promesses bidon du gouvernement pour mobiliser la diaspora Haïtienne à participer au développement et à l’essor de l’économie ont laissé beaucoup sur leur soif. 

En plus d’1.50$ perçu depuis 2011, sur chaque transfert d’argent effectué vers Haïti par la diaspora et des prélèvements sur les appels entrants, l’Etat haïtien avec ce budget fiscal 2017-2018 va exiger annuellement une somme de Gdes 10,000 minimum de chaque haïtien vivant à l’étranger pour renouveler un passeport ou un permis de conduire ou pour légaliser des pièces…

Les administrations Têt Kalé ne font pas dans la dentelle avec la diaspora et mettent tout en œuvre pour délester les Haïtiens vivant hors du pays de leurs maigres revenus, sans leur accorder le moindre avantage en retour. La prorogation du TPS attendue pour 18 mois en constitue l’exemple de l’abandon de la diaspora à son sort.

toutes nouvelles demandes de services, à partir de la prochaine année fiscale  sont désormais assujetties à la présentation d’un certificat de déclaration définitive d’impôts que même l’actuel PM Lafontant ne détenait pas pendant environ 5 années ou tout au moins jusqu’au jour où il était choisi pour occuper la fonction de chef de la Primature.

Pour l’obtention de Timbre et livraison de passeport ; Plaques d’Immatriculation de véhicules ; Permis de séjour ; Permis de conduire ; Enregistrement des titres de propriétés et de sûretés mobilières ; Demande de franchise et de subvention; Passation de contrats entre l’État et prestataires de services ; Assurances Véhicules Contre Tiers ; Légalisation de pièces; Patente, Impôt locatif ; Fermage et loyer des biens du domaine privé de l’État, aucun de ces services précités ne peuvent être obtenus sans faire valoir sa feuille de déclaration d’impôt annuel.

Ce que le Gouvernement oublie c’est ce qui fait la spécificité des fonds transférés par la Diaspora, c’est que la Diaspora n’exige aucune contrepartie, aucune conditionnalité, aucune forme de servilité ou de dépendance. Alors il suffit de rappeler qu’il s’agit de l’épargne durement obtenue et envoyée pour réduire la pauvreté grandissante,l ‘éducation malgré des statistiques trompeuses (PSUGO) de ces mêmes organisations .Les parlementaires doivent plancher sur ce point avant de parvenir à la ratification du projet de loi des finances.

Dans sa gloire et ses cauchemars, notre diaspora qui est vantée pour ses centaines de billions de dollars de transfert d’argent enregistre au jour le jour des histoires dramatiques sur le quotidien on ne peut plus horrible que vit chaque familleHaïtienne à l’étranger. La somme de 10,000 Gdes minimum exiger de chaque haïtien vivant à l’étranger pour renouveler un passeport ou un permis de conduire ou pour légaliser des pièces… est une goutte d’eau qui a débordé le vase, donnant l’alarme qu’il soit temps que le gouvernement corrompu et hors la loi joue pleinement et courageusement son rôle, et maintenant, afin que l’histoire soit de son côté pour un avenir radieux de tous les Haïtiens sans exception.

Décidément les Haïtiens sont toujours pris pour des imbéciles.
La moralisation de la vie publique mais quelle hypocrisie!!!

Alors ne rêvez plus, avec JOVENEL et LAFONTANT  Les mafias sont toujours au pouvoir.

About Joseph Wald

Check Also

JoMo: le chimiste de son propre cocktail explosif!

Lisons Roberson Alphonse! La maladresse de Jovenel Moïse, son inexpérience politique, les déficits de communication …