Wednesday , November 22 2017
Home / Editorial / le candidat du PHTK Dieudonné Lherisson: nèg van an!

le candidat du PHTK Dieudonné Lherisson: nèg van an!

Deux jours avant la clôture de la campagne électorale pour le premier tour des élections, le peuple haïtien ne donne aucun signe plausible qu’il va sortir en masse pour voter. Certains candidats en mal de paraitre ou en panne de discours sérieux servent de leur imagination pour amadouer le peuple. C’est le cas de Dieudonné Lherisson, professeur de chimie de son état et ancien directeur d’école qui a déclaré dans une rencontre à Marigot que sous le règne de Martelly le pays était épargné des catastrophes naturelles par le fait que Martelly avait acheté un appareil lui permettant de bloquer le vent et d’empêcher que les cyclones détruisent les plantations. Si cela fait l’objet d’une blague, certaines personnes sont littéralement choquées. L’on veut bien demander à ce candidat à la députation, qui a inventé la machine à arrêter le vent. Peut-être bien que son intelligence nous dépasse tous. Ce cas nous montre bien la déchéance de nos politiciens et les subterfuges qu’utilisent les candidats pour amadouer le peuple qui est quasiment analphabète et bête. Nous sommes passés de Nèg bannann lan à Nèg dechoukaj lan pour arriver à Nèg van an. Comment sommes-nous arrivés là ?

Dieudonné Lherisson est candidat à la députation de la commune de Marigot sous le parti PHTK qui a dirigé le pays durant cinq ans et n’a pu organiser aucune élection. On dit qu’il est un homme formé, même doué. Comment a-t-il pu faire une telle déclaration qui met à mal plus d’un. Nous savons que le mensonge est l’apanage de la politique. Les politiciens doivent mentir pour attirer l’attention et avoir la sympathie des autres. Quand on ment à ce point, on montre clairement qu’on veut bafouer le peuple. Je ne vais pas tirer à boulets rouges sur le parti PHTK puisque les autres partis ne sont pas exempts. Ils regorgent tous des candidats insouciants et inconscients. Il est à remarquer que la majorité des candidats mènent campagne avec des slogans ronflants et creux. La majorité des partis n’ont pas de programme. Un candidat à la députation ne peut pas promettre mont et merveille à la population puisque sa tâche est confinée à faire des lois et de contrôler l’exécutif. Dans l’incapacité des partis politiques de proposer des solutions viables, les candidats ont recours à des mensonges pour faire dormir debout la population. Michel Martelly, n’avait-il pas déclaré qu’il bâtirait une université dans chaque commune. Et, pourtant il avait de quoi pour bâtir une université dans chaque département, mais il ne l’a pas fait. Il a préféré dilapider les fonds de Petrocaribe au lieu de construire des infrastructures.

Le faux pas de Dieudonné Lherisson nous permet de revisiter la campagne électorale et de faire un tour d’horizon sur les candidats à la présidence. De tous les candidats à la présidence en vue dans la course électorale, seul Moise Jean Charles qui a pu présenter un programme qui fait sens et qui ne se repose pas sur du bluff. Le programme de Moise Jean Charles tire sa source de la confrontation d’idées entre les masses, des professionnels avisés et de sa vision. Le programme est disponible sur le site du candidat et tous ceux qui sont intéressés à la bonne marche du pays peuvent jeter un coup d’œil ou l’analyser. L’heure n’est plus au bluff. Le peuple haïtien fait face à des réalités inédites. Les forces ténébreuses, les menteurs se mettent ensemble pour empêcher que les masses puissent voir le bout du tunnel. Mais, le temps est contre eux. Dans 15 ans encore, Port-au-Prince abritera six millions d’âmes et ce sera l’implosion. A ce moment, il va falloir penser à faire quelque chose, peut-être qu’il sera trop tard. Au lieu de rassembler les forces vives de la nation pour dialoguer sur les problèmes dans le but de trouver des solutions viables et un consensus pour reconstruire ce pays, les politiciens se complaisent à mentir parce qu’il est plus facile d’être grandiloquents, de dire le contraire de ce qui est. Comment peut-on blâmer un peuple qui est analphabète et bête de sa souffrance, des tares dont il est victime ? La faute incombe aux élites, aux intellectuels qui n’ont pas su se mettre debout pour plaider la cause des masses. Il est inacceptable que des Haïtiens qui se disent professionnels, éduqués, intellectuels puissent accepter une telle déchéance. C’est lamentable !

Dieudonné Lherisson n’est pas le seul politicien à être grotesque dans l’arène politique. Les politiciens haïtiens ne font que mentir et ne pensent pas à construire un pays viable où le peuple puisse assouvir sa soif de justice, où ses droits inaliénables puissent être garantis. Ils ne veulent pas faire de la politique autrement. Les plus jeunes se révèlent être les plus madrés. A entendre les politiciens, on peut dire que ce pays est foutu. A trois jours des élections, on se demande ce qu’il adviendra de ce pays après les joutes électorales. Il n’y a pas d’agenda national, il n’y a pas de consensus sur la gouvernance de ce pays. Tous les acteurs politiques ne s’intéressent qu’à faire du fric. La question d’intérêt national n’existe pas en Haïti. Nous vivons comme des bêtes sauvages, comme des hors la loi. La déclaration de Dieudonné Lherisson est risible, mais cela fait pitié. Dieudonné Lherisson, nèg van an n’est pas le premier et ne sera pas le dernier à utiliser des paroles mensongères pour amadouer la population pour l’octroi de son vote. En ce moment, je n’ai foi en aucun leader politique. Je supporte la Plateforme Pitit Dessalines dans ces élections, mais je crois fermement que sans des Etats-Généraux pour discuter des problèmes et trouver un consensus sur un  modus operandi pour faire avancer le pays, on n’ira nulle part. Je ne suis pas fanatique et je ne suis pas aveugle. Nous sommes dans l’incapacité de faire ce qui doit être fait pour sauver ce pays. Il nous faut un miracle. Les candidats ne cesseront pas de nous étonner avec leurs bobards. Haïti est un pays riche, mais appauvri par ses élites et les politiciens. A quand un réveil national pour que les gens puissent se démarquer des démagogues et remettent le pays aux plus capables ?

Ce qui est triste dans tout cela est malgré tout ce que l’on est en train de dire sur Dieudonné Lherisson, la population de Marigot pourra bien le choisir pour la représenter à la 50eme législature déjà moribonde. Nous agissons comme si nous étions en dehors de la civilisation. Que peut-on espérer de politiciens qui mentent comme ils respirent. Aujourd’hui, tout Haïtien veut faire de la politique parce que c’est ce champ qui rapporte gros. S’il faut un désastre naturel pour sauver ce pays qu’il arrive, car nous sommes à bout de souffle. Dieudonné Lherisson, nèg van an vient agrandir la liste des thuriféraires et des menteurs. Nous souhaitons que le peuple haïtien puisse avoir la clairvoyance pour faire un leve kanpe afin de se débarrasser de tous ces bluffeurs qui sont de trop dans l’espace haïtien. Que Dieu ait pitié des progénitures de Dessalines sous la terre d’Haïti.

 

 

Kerlens Tilus  11/16/2016

Snel76_2000@yahoo.com

About Joseph Wald

Check Also

Haiti-Corruption: A quand le Procès Petrocaribe, quid des coupables impliqués dans cette vaste supercherie d’Etat?

RÉPUBLIQUE D’HAITI SENAT CINQUANTIEME LÉGISLATURE COMMISSION ÉTHIQUE ET ANTI-CORRUPTION RESUME EXECUTIF/RAPPORT PETROCARIBE RESUME EXECUTIF Le …