Wednesday , November 22 2017
Home / Featured / Le gouvernement doit sévir contre les bandits qui terrorisent la population

Le gouvernement doit sévir contre les bandits qui terrorisent la population


Le BAC vient d’indexer Guy Philippe dans l’attaque contre le Commissariat des Cayes et rien n’est fait pour appréhender ce dernier. Est-ce qu’il est vraiment le coupable ? Est-il responsable de la mort du policier Tison ? Je ne vais pas l’accuser ni l’incriminer, mais je crois que Guy Philippe doit faire de son mieux pour ne pas envenimer les choses et cesser de provoquer le pouvoir en place. Evans Paul Kplim avait annoncé l’opération « Décomposition » à sa sortie de la primature. On a bien remarqué que des bandits depuis un certain temps jurent par tous les dieux de décomposer la société haïtienne. Si rien n’est fait pour neutraliser Evans Paul et l’empêcher d’utiliser ses sbires, il sera difficile d’organiser de bonnes élections dans le pays. Quand un gouvernement a en son sein des experts comme Himmler Rebu, il ne peut pas esquiver les bandits. Le Président Jocelerme Privert et le Ministre de la Justice Camille Junior Edouard doivent travailler d’arrache-pied pour neutraliser les bandits qui sèment le deuil dans la société haïtienne. Le refus du Département d’Etat Américain de financer les élections est un signal clair que ces derniers joueront pieds et mains pour faire des élections un fiasco. Le CSPN doit être vigilant. Ce n’est pas sans raison que le Sénat de la République refuse de travailler sur le dossier de ratification de Michelange Gédéon comme Directeur General de la PNH. Les bandits veulent tout simplement affaiblir la Police Nationale d’Haïti qui est le seul garant des vies et des biens.

Le Président provisoire Jocelerme Privert et le CEP n’ont pas droit à l’erreur. Nous savons déjà que le Blanc est contre toute forme de mouvement où nous affirmons notre souveraineté. L’on ne doit pas s’attendre à de grandes choses d’eux. Ils vont faire beaucoup d’efforts pour faire dérailler le processus électoral. Je n’aimerais pas être certainement à leur place. S’il faut prendre des mesures impopulaires pour sauvegarder les élections et rendre les acteurs heureux que le gouvernement fasse son travail. A l’heure actuelle où nous écrivons ces lignes nous savons que nombre d’acteurs politiques ne veut pas l’organisation des élections crédibles et honnêtes. Comme d’habitude, ils veulent opter pour une sélection bien cadrée. Mr. Privert ne peut pas et ne doit pas jouer le jeu partisan des acteurs politiques. Qu’ils laissent le peuple choisir ses élus, son président de la république sans chercher à le pressurer. Le CSPN doit chercher à monitorer les bases populaires et tous les activistes qui ont la réputation d’être violents et qui peuvent être des bras agissants pour des malfrats, leaders politiques, hommes d’affaires et autres. Nous avons l’expertise qu’il faut pour terrasser les bandits, il suffit tout simplement d’avoir la détermination et la volonté politique. Mr. Privert, je sais qu’il n’est pas facile, mais il faut jouer le tout pour le tout. Les jeunes sont aux abois dans le pays, les masses sont désorientées. Il faut que nous arrêtions l’hémorragie qui produit la paupérisation. L’organisation de bonnes élections est une condition sine qua non pour établir un pouvoir légitime qui pourra à son tour tacler les multiples problèmes auxquels la république est confrontée.

Nous savons déjà qu’en Haïti on est en présence de gangs qui veulent contrôler les ressources du pays. Les gangsters auteurs intellectuels sont connus. Les lieutenants qui sont à pied d’œuvre dans les rues sont également identifiables. Il faut chercher un moyen pour les amener à la table de négociation, car ils ne peuvent pas continuer à intimider et chagriner la population qui souffre et qui conçoit mal les assassinats en série comme ceux survenus le Vendredi 8 Juillet dans la capitale où pas moins de cinq individus dont mon ancien professeur, le brillant et le dynamique Willems Edouard ont laissé leur peau. A malin, malin et demie, le gouvernement ne doit pas avoir peur d’exterminer les bandits qui ne veulent pas effectuer de trêve. Il faut sortir à tout prix de cette tutelle qui est néfaste pour l’avancement de notre pays. Messieurs les dirigeants, soyez à la hauteur de votre tâche, neutraliser les bandits pour permettre à la classe économique de créer des emplois et d’investir. Le gouvernement doit travailler sur ses faiblesses sans les cacher et il doit s’appuyer sur ses forces pour les développer. Je suis d’avis qu’il doit sévir contre les bandits qui terrorisent la population. Que vive Haïti, terre de liberté !

Kerlens Tilus 07/10/2016
Snel76_2000@yahoo.com

About Chief Editor

Check Also

Affaire Gary Bodeau : Le comedien Hollywoodien Jean Wilner Morin démasqué

La justice Haïtienne est devenue un cadre par excellence pour des juges Hollywoodiens comme Jean …