Wednesday , September 20 2017
Home / Election Haiti / Jean Max Bellerive entre les contrats juteux de Felix Bautista de retour aux commandes

Jean Max Bellerive entre les contrats juteux de Felix Bautista de retour aux commandes

Aux yeux de plusieurs pays dits amis d’Haïti, le retour de Jean-Max Bellerive au plus haut niveau de l’administration du pays constitue un signal clair que l’empire de la corruption, qui s’est fortement développé souslesrégimes Martelly-Lamothe et Martelly-Paul, va prendre un essorformidable sous la présidence provisoire de Privert. Car, dit-on dans ces mêmes milieux, au moment où, en Amérique latine, la justice emploie les grands moyens pour mater la corruption, de telles initiatives ne seront
pasmises en train enHaïti avec l’ex-sénateur au timon desaffaires.

Certes, au Brésil, en Argentine, au Guatémala et ailleurs,de puissants hommes d’affaires ainsi que des politiciens sont traînés devant la justice pour corruption;ou bien son l’objet d’enquête approfondie pour ces mêmes raisons.Au Brésil, par exemple, l’ex-président Lula Inacio Da Silva est
aux prises avec la justice suite à une exhaustive investigation fédérale ayant débouché sur un vaste réseau de corruption qui s’est révélé, dans le cas de Lula, sous forme de cadeau en biens, meubles et immeubles à l’ex-président. Ce qui a, dans un premier temps, abouti à la saisie de plusieurs véhicules de luxe ayant appartenu à l’ancien chef de l’exécutif brésilien.

Dans le cadre de cette offensive judiciaire lancée dans les pays de l’hémisphère, les États-Unis, sous l’impulsion de l’administration Obama, ont ouvert la voie à une collaboration avec la justice de la République dominicaine en vue de combattre la corruption dans ce pays.Les Américains pensaient qu’un tel mouvement, déjà lancée contre des hommes politiques dominicains, pourrait s’étendre en Haïti, surtout que ce fléau a étendu ses tentacules sur les deux États se partageant la souveraineté de l’île d’Haïti.

Bellerive rappelle que Jocelerme Privert était un membre actif et important de la plateforme VÉRITÉ et qu’il est normal au-delà de la position politique de la plateforme, que des personnalités de Vérité se retrouvent au Palais National.

Selon certaine source: Bellerive est retourné au centre du pouvoir pour bloquer toute tentative d’enquêter sur les brigandages qui ont été dénoncés au fonds de reconstruction d’Haïti, après le tremblement de terre du 12 janvier 2010, que finançait la communauté internationale.

About Chief Editor

Check Also

JoMo: le chimiste de son propre cocktail explosif!

Lisons Roberson Alphonse! La maladresse de Jovenel Moïse, son inexpérience politique, les déficits de communication …