Wednesday , January 24 2018
Home / News Out of Haiti / Laleau et Martelly :Des Petits projets de 4 millions a Haiti Cherie

Laleau et Martelly :Des Petits projets de 4 millions a Haiti Cherie

Le Groupe Haïti Chérie, regroupant des entrepreneurs du secteur privé procède à son lancement officiel ce lundi soir à l’hôtel Best Western Premier en présence du président de la République Michel Joseph Martelly. A cette occasion, le Groupe a signé un protocole d’accord avec le Ministère du Commerce et de l’Industrie, dans le but d’appuyer une vingtaine de micro et petites entreprises. Ce protocole d’accord vise à la mise en place par les deux institutions d’un mécanisme de support au développement de l’entrepreneuriat et des petits projets à fort potentiel de croissance surtout dans le domaine agro-industriel.

Le président de la République a félicité les membres de Haïti Chérie pour l’initiative de constituer ce Groupe qui va participer dans le processus de dynamiser l’entrepreneuriat dans le pays. « Cette initiative est importante, il faut que d’autres personnes s’inspirent de ce programme », a indiqué Michel Martelly, soulignant qu’il a participé dans les premières réflexions qui ont conduit à la création du Groupe Haïti Chérie. « Ce n’est pas facile que l’on fasse ce que l’on est en train de faire ce soir. Il n’est jamais facile de se mettre ensemble », a reconnu le président de la République.

La constitution de ce fond participe à la nouvelle dynamique que le MCI développe avec le secteur privé haïtien pour encadrer les MPME. Le Ministre du Commerce et de l’Industrie croit que seul le développement du secteur de l’entreprenariat pourra conduire à la création massive d’emplois pour assurer la postérité. « Il faut que chacun fasse quelque chose d’autre et d’une autre manière », a déclaré le ministre Wilson Laleau dans un vibrant discours d’occasion à l’hôtel Best Western Premier. Le ministre croit que les Haïtiens ont besoin de travailler ensemble pour que le pays à nouveau soit debout.

Le titulaire du MCI a comparé, non sans grandes émotions, la situation d’Haïti et de la République dominicaine à la fin du 19e siècle. Haïti était considéré par les Dominicains comme un pays plus riche. « 100 ans après, que se passe-t-il dans le pays ? », s’est demandé le Ministre du Commerce et de l’Industrie, invitant les Haïtiens à faire le choix de la stabilité et de la solidarité, à l’exemple du Groupe Haïti Chérie.
partenariat2
Ce partenariat est le fruit d’une bonne entente entre le gouvernement et le secteur privé des affaires. Jean Lucien Ligondé, membre fondateur du Groupe Haïti Chérie, a exprimé sa conviction que le pays ne pourra pas aller de l’avant, s’ouvrir à la modernité et se développer si le secteur privé n’assume pas, à distance de toute ambition politique, un certain leadership dans la bataille contre l’exclusion économique. « Nous aimerions que notre pays rejoigne le concert des nations », a indiqué M. Ligondé, dans un vibrant plaidoyer pour la consommation des produits haïtiens, ajoutant que le Groupe Haïti Chérie se battra pour que pour que le pays dispose de ressources suffisantes qui puissent assurer à l’ensemble de la population l’accès à de meilleures conditions de vie. « Notre vision est d’habiliter les moins fortunés à réaliser leur plein potentiel », a-t-il soutenu.

Le programme de financement couvert par le protocole sera alimenté par une première allocation de 4 millions de gourdes donnée par le Groupe Haïti Chérie. Ce fond pourra être augmenté au fur et à mesure selon la réponse des bénéficiaires et les résultats du programme. Ces 4 millions de gourdes devraient servir à financer un premier lot de 15 petits projets pour une valeur de 50 000 gourdes chacun et 5 autres projets dans le domaine de l’agro-industrie pour une valeur de 500 000 chacun.

SOURCE:http://mci.gouv.ht/index.php?option=com_content&view=article&id=290%3A

About Editor

Check Also

Onondieu Louis le mafieu corrompu du Nord-Ouest

Le département qui a vu naître le valeureux Cappoix Lamort est représenté par des sénateurs …