Sunday , October 22 2017
Home / Opinion / Patrick Moussignac Rtvc réagit à l’article du journaliste de Reuters, Franck Jack Daniel

Patrick Moussignac Rtvc réagit à l’article du journaliste de Reuters, Franck Jack Daniel

Patrick Moussignac Rtvc réagit à l’article du journaliste de Reuters, Franck Jack Daniel

Aux Responsables de l’agence Reuters

En tant que responsable d’un important groupe médiatique, je reçois souvent des journalistes haïtiens et étrangers. Je partage avec eux mes analyses, ma compréhension et celle d’acteurs influents dans le pays.

Je suis surpris que le journaliste Franck Jack Daniel de votre prestigieuse agence [Reuters] ait cité, hors contexte, des bribes d’une “conversation” avec lui dans l’article « Aristide has behind-the-scenes role in Haiti’s new crisis », publié le 26 janvier 2016. Je n’ai jamais dit que Jean Bertrand Aristide agissait comme “un patron de la mafia”. Je n’ai pas affirmé non plus qu’il était “malheureusement la personnalité la plus populaire d’Haïti”.

J’ai indiqué que, pour certains de ses détracteurs, Jean Bertrand Aristide était “un patron de la mafia” et “malheureusement la personnalité la plus populaire du pays”. C’est malheureux que le journaliste ait fait cet amalgame en m’attribuant ces réflexions. Patron de presse et citoyen engagé, j’assume toujours mes prises de position. Or ce n’en était pas une, contrairement à ce que le journaliste a rapporté.

Jean Bertrand Aristide, ex-président d’Haïti, est une personnalité qui ne laisse pas indifférent. Il est aimé par certains, détesté par d’autres. En temps et lieu, quand la passion de ses contemporains s’estompera, l’histoire se prononcera sur Jean Bertrand Aristide et sur son héritage.

Je vous prie de bien vouloir faire cette précision.

Patrick Moussignac
PDG de Radio Tele Caraibes

About Editor

Check Also

10 mensonges de Jovenel Moise sur le budget 2017-2018

En dépit des manifestations organisées contre le budget, Jovenel Moise n’entend pas baisser les bras. …