Monday , May 21 2018
Home / Election Haiti / Lettre ouverte a Andris Riché

Lettre ouverte a Andris Riché

Date : 20 Janvier 2016
De : Jose Joachin Davilmar
A : Andris Riché Sénateur de la République d’Haiti
RE : Lettre ouverte Votre intervention sur Radio Caraïbes.

Mr Riché,

Votre immixtion à l’émission INTERSECTION du 20 Janvier 2016 a été plus que lamentable. La seule note positive à retenir est un Jean-Monard Metellus poli et patient comme d’habitude. Je résolus, malgré moi, pratiquement la mort dans l’âme, de m’adresser publiquement à vous, un personnage âgé et un Sénateur de la République qui en toutes circonstances devrait avoir un comportement « honorable ».

En effet, depuis votre arrivée au grand Corps, vous vous amusez à passer pieds joints sur des sujets de grande importance mais votre intonation cocasse et parfois votre séniorité vous épargnent des impolitesses que vous méritiez bien. Qui ne se souvient pas de votre déplorable gestion de l’affaire Arnel Alexis Joseph qui attendait un « KK hareng » avant d’accepter de laisser son poste acquis frauduleusement ? Qui n’a pas en mémoire votre façon dépravée d’admettre que Laurent Lamothe, alors premier ministre, finançait la finition de votre église à Jérémie ? Bref, ne pouvant être exhaustif, La république se souviendra encore pendant longtemps de vos frasques toujours teintées de laxisme et de médiocrité dans le meilleur des cas du burlesque et du grotesque pour amuser.

Devant cette impasse politicienne dont vous êtes l’un des principaux artisans, vous avez bafoué le vote de vos constituants. J’ai longtemps cru que vous alliez descendre du train de la vadrouille rose. Mais vitement, je me rappelai combien votre destin était lié à la survie de ce régime odieux.

Mr Riché, souffrez que je vous rappelle qu’en cautionnant ce gouvernement népotique et obscurantiste dont les conséquences nocives se font sentir à tous les niveaux de la vie du pays, vous avez aidé une bande de néophytes sans vergogne á vassaliser les pouvoirs exécutif, judiciaire et législatif, à rendre exsangue et moribonde une économie nationale déjà trop fragile, à empirer le délabrement de l’espace physique haïtien qualifié de désastre écologique, à encourager l’émigration haïtienne dans toute l’Amérique ,à anéantir la production nationale déjà confrontée à un accroissement démographique, à la dilapidation systématique des caisses de l’état, à soutirer illégalement de l’argent de la diaspora pour un programme d’éducation gratuite bidon et sans contrôle Les faits sont là pour conforter Christophe Wargny qui n’a pas hésité à titrer, à raison ,un ouvrage bien documenté : « Haiti n’existe pas. »

Juste un rappel, Mr Riché, de la détresse que vit le peuple haïtien qui comptait sur vous au parlement pour contrer toutes les forfaitures. Au contraire, vous n’avez pas su assumer le lourd fardeau de la responsabilité crucifiante du pouvoir dans l’Haiti d’aujourd’hui alors que vous vous autoproclamez homme d’état. Quelle prétention !

Etes-vous prêt, Mr Riché, à aider Sweet Micky à bénéficier de ses propres erreurs ? A un moment où le pays a besoin de renouer avec la grande tradition des hommes et des temps forts, vous vous enlisez dans le stéréotype, la banalité, le « tikoulout » et le « pito ou lèd nou la ». En vous écoutant, vous confirmez que le pays a besoin d’hommes neufs compétents, armés de courage de patriotisme, de caractère et du sens du bien public. La nation vous serait reconnaissante de l’économiser de vos affluences diffuses, insensées, creuses et légères qui ne servent qu’à fortifier le peuple dans son attentisme et son inhibition alors que l’heure est à l’engagement. Vos intrusions, Mr Riché, dérangent la solitude de certains patriotes qui réfléchissent sur le cas du pays et qui ont beaucoup mieux à dire que vous.

Vous ne faites pas honneur, Mr Riché, au troisième âge et aux générations futures. Votre attitude certifie qu’une Haiti régénérée où il fait bon d’y vivre ne pointera pas à l’horizon demain. Vous n’appliquez même pas la discipline tactique d’un homme de parti car souventes fois, votre position s’oppose diamétralement à celle de l’OPL, votre parti. En témoigne la rectification de votre collègue Sénateur, et compagnon de parti Anick Joseph. Le bateau haïtien fait naufrage. Haiti est l’épouvantail. Elle est la risée du monde parce que notre histoire regorge de serviteurs nihilistes comme vous.

Tout en vous ayant à l’œil, je vous recommanderais, Mr Riché, d’adopter un comportement plus digne de votre âge, plus responsable par rapport à votre rang pour le bien d’une nation qui en a marre des imposteurs et des voyous.

Mr Riché, si la prochaine fois, vous n’avez absolument rien à dire, taisez-vous car votre âge vous le commande.

A bientôt,

Jose J. Davilmar
josedavilmar@yahoo.com
561 507 4934

About Editor

Check Also

Cyrus Sibert: l’Associé du Plus Grand Voleur qu’Haiti ait connu depuis les 55 dernières années

Cyrus Sibert: l’Associé du Plus Grand Voleur qu’Haiti ait connu depuis les 55 dernières années …